La Compagnie du Lion - Guilde RolePlay WoW - Kirin Tor (eu)
 
AccueilCalendrierFAQMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Martille Rocambule

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Martille



Messages : 5
Date d'inscription : 13/06/2011

MessageSujet: Martille Rocambule   Lun 13 Juin - 6:38

(HRP : depuis le temps que je promets de poster la présentation de Martille, voilà chose faite. Martille, mage feu, mineur et ingénieur, que j'utilise autant que Caerta et qui n'est du coup pas vraiment un reroll, guildée depuis un moment au service Recherches)



Bref historique :

Martille Rocambule est une gnomette âgée de 49 ans. Née à Gnomeregan, elle a effectué la plupart de ses études et formations à Dalaran et sur Hurlevent : mage spécialisée en théorie pratique du feu et l'ingénierie méthodique arcanique, elle a par ailleurs validé tous les séminaires du Kirin Tor en la matière et publié de nombreux articles sur le sujet, comme Les Terres de feu, secrets d'énergies ; Mécanique de la vibration dynamique des métaux dans l'espace et le temps ; Pondération de la vibration spatiale dans la statique physique et influence micro-noyautique ; Corruption des éléments, au cœur de la matière ; Mécanique de l'appareil élémentaire, aspiration particulaire sous induction mitigée...

Elle prépare depuis plusieurs années un travail de recherche pratique : Étude comparée des influences vibratoires du Fléau et des interférons élémentaires sous une approche d'ingénierie arcanique. Une approche chimique et alchimique n'est pas exclue du protocole, bien qu'ils ne s'agisse pas de ses domaines de prédilection.

Elle est particulièrement nostalgique de Gnomeregan, qui reste la plus belle et la plus pratique cité d'Azeroth.

Elle intègre la Compagnie du Lion sur recommandation de son amie Maegara Kallienne dans le cadre d'une subvention du Kirin Tor sur les recherches effectuées aux Hautes-Terres.



Physique :

Gnomette menue, aux cheveux couleur auburn finement tressés en nattes puis macarons de chaque coté de la tête – la régularité des tresses laisse penser que la coiffure est aidée par un tresseur mécanique. Les yeux verts. Une panoplie de boucles d'oreilles de formes diverses selon l'humeur : marteaux, boulons, rouages, modèles stylisés. Elle semble avoir une certaine coquetterie, sans ostentation, et aime particulièrement les vêtements de couleur rouge sombre.

Absence de bracelets ou de colliers, susceptibles de gêner durant les expériences. De même, les ongles courts. Elle rit volontiers et bat facilement des mains.



Moral :

Martille est passionnée par ce qu'elle fait, et cela se voit. A l'instar de la plupart des Gnomes, elle est d'une très grande curiosité. Elle décortique, étudie, questionne, s'enthousiasme des succès et des échecs dès lors qu'ils apportent une découverte. Ses passions virent rapidement à l'excès et se traduisent pas des collections impressionnantes de tout genre – images représentant le Roi Varian Wrynn, pierres, ouvrages rares et monographies, outils... Cela pourra toujours servir, un jour, d'une manière ou d'une autre. Son logement est donc rempli d'étagères et de meubles contenant ses possessions ; seules la chambre et la cuisine sont, a priori, libres d'encombrement (le dessous du lit est une autre histoire). On note une fascination à la limite de l'autisme ou de la phobie pour les objets de couleur bleue. Ses pensées suivent certainement leur propre cours. Elle se contrôle régulièrement aux tests arcaniques afin d'évaluer une éventuelle intoxication susceptible de lui nuire ou de nuire à ses recherches.

Les événements cataclysmiques l'inquiètent profondément ; le Marteau du Crépuscule la révulse et lui inspire un mépris immense. Elle travaille corps et âme à son projet de stabilisation des influences vibratoires, intimement convaincue qu'elle pourra apporter une solution temporaire aux dysfonctionnements mondiaux, même s'il faut pour cela participer aux batailles pour récolter du matériel et des informations. L'architecture de ses travaux semble cependant colossale.

Elle a découvert l'amour il y a quelques temps en la personne de Vintz, gnome avec qui elle s'était liée d'amitié durant ses voyages. Martille n'ayant pour seule expérience sentimentale que les romans à l'eau de rose lus en cachette durant ses études, son soupirant a longuement souffert des jalousies inavouées, incompréhensions, tentatives maladroites de séduction, bouderies et autres mises en scène de clichés romanesques avant de pouvoir concrétiser leur relation. La découverte des sentiments et de leurs avantages physiques semble avoir marqué une grande étape pour la gnomette. Il paraîtrait même qu'elle écrit, sous le nom de plume de Chaleur continue, des romans à l'eau de rose correspondant davantage aux Gnomes – il s'avère en effet que les romans lus pendant ses études mettaient principalement en scène des humains. Son premier essai s'intitulerait La machine à dix doigts. Elle niera (mal) toute implication dans ces récits mais essaiera de prêter ses ouvrages (publiés à comptes d'auteur) pour les faire circuler.
Revenir en haut Aller en bas
 
Martille Rocambule
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Compagnie du Lion :: Documents :: Biographies, historiques-
Sauter vers: