La Compagnie du Lion - Guilde RolePlay WoW - Kirin Tor (eu)
 
AccueilCalendrierFAQMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Ederick Tête-De-Bélier

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ederick

avatar

Messages : 7
Date d'inscription : 04/08/2011

MessageSujet: Ederick Tête-De-Bélier   Mar 6 Sep - 4:18

Prénom, nom : Ederick Tête-De-Bélier

Âge : 167 années, même s'il n'est plus tout à fait certain, selon lui il peut avoir deux trois années de plus ou de moins.

Né à : Région de Khaz Modan.

Race : Nain


Description physique (TRP) :

Citation :
Un nain à l'aube de la vieillesse. Ederick possède un accent nain prononcé et la désagréable habitude de parler dans sa barbe, ce qui le rend parfois difficilement compréhensible.

Son visage est marqué par le temps et le reflet du soleil dans la neige de Dun Morogh, et ses yeux bleus se cachent derrière des paupières plissées. Le peu de son visage est encadré par des cheveux grisonnants, une barbe du même teint, et un nez crochu comme le bec d'un aigle.

Son oreille droite semble avoir été en partie arrachée : le lobe est absent et la chair porte encore quelques meurtrissures, il s'agit d'une mutilation ancienne.

Il possède une carrure naine respectable, avec, pour être honnête, un léger embonpoint sans doute gagné avec l'âge. Il semble cependant en forme physiquement.

On le voit parfois porter un vieux cigare à sa bouche et le mâchonner, l'allumant rarement, ou seulement pour une bouffée avant de l'éteindre. Apparemment il s'agit du même à chaque fois.

Passé (Adapté de mon premier brouillon, donc pardon si ce n'est pas très agréable à lire) :

Citation :
Ederick est né aux environs de -137 en Khaz Modan.

Très peu attiré par sa famille (qui elle-même, de sa mémoire n'était pas très communicative en matière d'affection), il passe sa jeunesse à vadrouiller, chasser, découvrir le monde, se tenant à l'écart des zones habitées au possible. Son errance en pleine nature le pousse à se lier d'amitié avec un ours qui se met à le suivre partout, mais bien vite la bête meurt de vieillesse, laissant Ederick seul et profondément attristé par cette perte. Ce dernier réalise qu'il a besoin d'un minimum de compagnie, même s'il ne l'ose pas se l'avouer. Il se rapproche des villes de la région de Khaz Modan.

Peu touché par la première guerre, Ederick prend cependant part à la deuxième guerre, suivant d'autres nains dans cette nouvelle « Alliance de Lordaeron ». Il se dresse en vain pour défendre Khaz Modan, il manque de se faire tuer à Dun Modr (victoire de la Horde) et se cache à Grim Batol alors que Cho'Gall et son clan ravage les rangs de l'Alliance. Honteux, il n'en parlera jamais et se fera passer pour un rescapé miraculeux.

Il participe à la contre-attaque après que Gul'dan ait trahi Doomhammer pour fuir vers la tombe de Sargeras. Les forces de l'Alliance font reculer la Horde jusqu'au portail, puis le détruise et font prisonnier les orcs. Durant cette offensive il se lie d'amitié avec un certain Nicholas, fantassin humain l'ayant sauvé un jour où le front était plus proche que prévu. Ce dernier sera tué par un ogre quelconque lors d'un affrontement mineur vers la fin de la guerre, et Ederick le vivra mal. Il gardera le dernier cigare de Nicholas, cigare que l'humain se réservait pour la victoire contre la Horde. L'arrêt abrupt des affrontements et la perte de son camarade le déboussole, il ne saura où aller pendant un temps et continuera d'errer.

La Troisième guerre le surprend, alors qu'il s'était installé dans la région de Lordaeron, n'ayant jamais entendu parler de mort-vivants que dans des histoires, il lutte tant bien que mal en rejoignant les résistants des clairières de Tirisfal. Il est alors recruté pour faire parti des équipes de mortiers chargés de détruire les silos à grains contaminés. Il en apprend plus sur les explosifs, améliore sa précision et trouve un côté rassurant à voir une grange réduite en flammes en quelques tirs. C'est également à la suite d'une mission de destruction qu'il se mutile l'oreille droite de manière involontaire, une mauvaise manipulation de son mortier entraîne son explosion, juste à côté du nain qui n'en réchappe que miraculeusement. Depuis ce jour il n'entend plus très bien de ce côté.

Il suit Arthas jusqu'à Stratholme où il tire, sur ordre du Prince, dans la foule de civils implorant de l'aide. Cette boucherie le rend plus cynique, plus dur, elle trouble également ses nuits.
Il ne sera pas sélectionné pour partir en Norfendre avec le Prince et ne réalisera qu'après sa chance, au moment de la trahison du jeune prince et de la mort du Roi.

Il suit Jaina Portvaillant et sa flotte. Le nain traverse l'océan et devient pilote de machine volante. Il lutte au côté d'autres dans la bataille du mont Hyjal (an 20).

Après cela il retourne dans les Royaumes de l'Est avec d'autres pour lutter contre les morts-vivants, puis les réprouvés. Il participe parfois à quelques expéditions de l'Aube d'Argent, mais se tient le plus souvent à l'écart, usant de ses explosifs et de son fusil pour piéger et massacrer goules et spectres. La puissance des réprouvés le force à se replier dans les Maleterres, où il survit en côtoyant l'aube d'Argent

Il restera dans les Maleterres jusqu'en l'an 29, ce qui lui vaudra un tableau de chasse impressionnant et un profond respect de la part des défenseurs locaux. Il part pour le Norfendre.

Là-bas il lutte surtout dans le Fjord Hurlant, région qu'il trouve magnifique si l'on fait abstraction des vrykuls et autres joyeusetés. N'étant qu'un simple soldat de l'expédition, il ne participe à aucune mission d'envergure, à son grand regret. Sa connaissance en explosifs et machines volantes lui vaudront une place à bord du Brise-Ciel, où il restera jusqu'à la fin de la guerre.

De nos jours, il chasse un peu tout et n'importe quoi au service de l'Alliance et continue de fabriquer ses propres explosifs. Il semble posséder un intérêt certain pour la chasse à l'ogre. Sa récente réintégration dans l'Armée de l'Alliance et plus particulièrement son acceptation au sein de la Compagnie du Lion lui donne l'occasion de prouver de quoi il est capable et de redorer son blason quelque peu poussiéreux.

Caractère (venant du brouillon également) :

Citation :
Un vieux nain qui n'a pas la langue dans sa poche. Un peu brute sur les bords, il dit ce qu'il pense et ne s'embête pas d'un quelconque protocole. De mauvaise foi et rancunier, il pourrait être simplement détestable s'il n'avait pas quelques qualités : on peut compter sur lui pour peu qu'il vous considère comme un allié. Il sait être un vrai professionnel quand il le faut, et un ami attentif pour de rares élus, bien qu'il garde sans arrêt son côté grogneur.
De part ses qualités de tireur d'élite, il est capable de se calmer en plein milieu de la pire des batailles, pour prendre le temps de viser sa cible, cela pourrait s'apparenter à du sang-froid...Ou de l'inconscience.

Il a su conserver un certain humour mais semble la plupart du temps grognon et radoteur, comme une vieille personne en fait. Il ne faut cependant pas le prendre pour un sénile, son âge et son expérience ont donné naissance à un esprit affûté dans l'art de la stratégie et la réflexion rapide, et ses mains sont toujours aussi assurées lorsqu'elles se posent sur son arme à feu.

Très peu ouvert aux critiques, il se considère très bien comme il est, et n'a pas l'intention de changer pour qui que ce soit.

Il a pour habitude de mâchonner un vieux cigare usé. Il s'agit d'un des cigares de son seul véritable ami, Nicholas, un humain avec qui il a bataillé durant la seconde guerre et qui a perdu la vie contre un redoutable combattant ogre. Ederick a récupéré son dernier cigare et s'est juré de ne jamais le finir avant d'avoir tué le meurtrier de son ami. Cependant avec le temps, sa résolution a faibli et il a déjà fumé ce cigare à plusieurs reprises (sans jamais oser le terminer, cependant), d'autant qu'il est impensable qu'il retombe sur le bon ogre, ou que ce dernier soit encore en vie. Mais il ne peut se résoudre à la jeter ou le finir.

Il aime fabriquer ses propres explosifs et s'entendre dire qu'il s'agit d'un travail remarquable, il apprécie les flatteries en tout genre, mais n'en laisse rien paraître.

Il a pour pêché mignon la cacahuète enrobée de caramel et de sucre, friandise qu'il a découvert dans les gradins de l'amphithéâtre de l'angoisse, il est capable de finir un paquet entier en moins de cinq minutes. Il ne se goinfre pas à proprement parler, mais n'arrête jamais de glisser la main dans le paquet !
Revenir en haut Aller en bas
 
Ederick Tête-De-Bélier
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Lier un FTP à son logiciel
» [RESOLU] COMMENT LIER UNE VARIABLE A UNE RICHTEXT BOX
» [Nom de domaine] Impossibilité de lier le CNAME au forum
» Lier des messages à un compte d'utilisateur
» "Lier" un nom de domaine Forumactif à un hébergement

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Compagnie du Lion :: Documents :: Biographies, historiques-
Sauter vers: