La Compagnie du Lion - Guilde RolePlay WoW - Kirin Tor (eu)
 
AccueilCalendrierFAQMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 « Cærta » Maerlane Fièrargent

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Caerta

avatar

Messages : 298
Date d'inscription : 04/02/2011
Age : 33

MessageSujet: « Cærta » Maerlane Fièrargent   Dim 6 Fév - 10:17

Prénom, nom : « Cærta » Maerlane Fièrargent

Âge : 29 ans

Née à : Ruisselune, Marches de l'Ouest

Race : humaine

Classe : paladin

Métiers : herboriste, calligraphe


Description physique :

Cærta est une jeune femme dépassant le mètre soixante-dix, de corpulence moyenne malgré des hanches relativement larges. Son visage présente des traits encore juvéniles : joues pleines, grands yeux marron pâle, petit nez droit, lèvres bien roses, et une certaine expressivité se traduisant par un grand nombre de grimaces pas toujours esthétiques, mais comiques. Ses cheveux sont châtains à reflets auburn, assez épais, et lui descendent sous les épaules. Elle les remonte en chignon la plupart du temps, par souci pratique et professionnel, et ne les lâche qu'en permission ou lorsqu'elle se sent particulièrement en confiance.

En service, elle vêt de longues robes strictes. Sur le terrain, elle porte actuellement une armure aux tons terreux et chauds.

Elle a un tic avec une de ses paires de gants, vieux et usés, qui peut faire penser à un doudou : elle les triture, les touche, les secoue, les pose contre sa joue, selon l'humeur.



Bref historique :

Cærta est née dans la Marche de l'Ouest, de parents modestes. Sa mère était écrivain public, son père agriculteur.

La famille gagne néanmoins Hurlevent devant l'invasion Orque, puis rejoint les convois de réfugiés pour Forgefer où elle est hébergée par les Roulemartel avant de s'y installer, le père devenant bâtisseur. L'enfant y fait la connaissance de Giddwyn, fils de Roulemartel qui abandonne à ce moment son apprentissage de prêtrise au profit du paladinat. Le jeune nain, d'une grande gentillesse, se prend d'affection pour la petite et devient son compagnon de jeu, son meilleur ami et son confident – il n'a à vrai dire guère le choix au fil des années, Cærta le suivant partout : chez ses amis, à la taverne, à la pêche, à l'entraînement... à la plus grande hilarité de ses proches. Car les sentiments de la jeune fille sont très ostensibles jusqu'à l'adolescence et lui valent le surnom de «  la ptite femme à Giddy »... surnom qui, à compter de la puberté, la gêne profondément.

Admirant les paladins, Cærta commence une formation théorique sur la Lumière vers l'âge de onze ans. S'ensuivent la formation pratique et sa prestation de serment à 18 ans. Giddwyn Roulemartel, son mentor, confie son apprentissage pratique à l'un de ses amis afin de ne pas la ménager. Cærta est son nom de serment ; il se prononce «  Kerta », à la naine, et représente sa volonté de certitude, sa foi et son engagement. Elle ne communique que rarement son prénom originel.

L'histoire se répétant, elle fait partie des volontaires accueillant et soignant les réfugiés de Lordaeron. Après de multiples discussions avec Giddwyn, elle accepte de postuler dans l'administration civile, qu'elle intègre à l'âge de 19 ans en qualité d'Envoyée des Domaines du Roi. Fonctionnaire, et donc éloignée des champs de bataille, elle effectue des missions de deux ordres :
- de police interne, contrôle et redressement fiscal, enquête sur l'utilisation des taxes, conclusion de contrats au nom et pour le compte de ses supérieurs avec des fournisseurs (armes, matériaux... au profit de l'Alliance)
- de magistrature locale, pour les litiges portant sur des biens ou des terres, mais également pour des affaires civiles familiales ou contractuelles

Ses fonctions l'amènent à se déplacer régulièrement et à faire face à de petits conflits armés. Elle occupe ce poste jusqu'à l'âge de vingt-neuf ans. Une divergence d'opinion avec son supérieur hiérarchique et un agacement croissant sur les réformes des procédures et instructions la conduisent à présenter sa démission. Elle rencontre dans le même temps son ancien instructeur de formation continue, le Capitaine Aubelumière, qui lui propose d'intégrer sa compagnie en acceptant la charge de l'intendance et de l'administration.

Elle retourne dès qu'elle peut à Forgefer et à Thelsamar.



Caractère :

Honnête, intègre, sans pour autant appliquer de manière servile les règlements, elle fait preuve d'une grande rigueur professionnelle. Elle prend ses fonctions très au sérieux et peut se révéler intraitable sur les sanctions. Elle a un assez bon caractère et ne conçoit le travail que dans une ambiance sympathique.

La fuite, les destructions sans sommation, les confrontations avec les Orcs ont perturbé certains de ses comportements, même à l'âge adulte – elle a une peur phobique des masques, n'aime pas les mouvements de foule et choisit toujours le lit près d'une porte ou d'une fenêtre. Les situations déséquilibrées et la violence sans raison la répugnent.

Sur le plan personnel, c'est une bonne vivante imprégnée de culture naine, peuple qu'elle apprécie énormément. Elle aime manger (avec un faible pour le pâté, les ragouts et les tartes) et tremper ses lèvres dans les boissons « juste pour goûter ». Elle connait un certain nombre de chansons naines, y compris paillardes et à boire.

Cærta est dotée d'un esprit de compétition ludique. Elle lance des paris fictifs, des défis, et aime avoir le dernier mot par jeu. Ses propos sont souvent ironiques ou cyniques, mais sans malice ; elle se moque régulièrement d'elle-même, y compris de sa « passion de jeunesse ». Elle fait également preuve d'une franchise directe qui peut mettre mal à l'aise. Ses loisirs sont centrés sur les travaux manuels, les jeux, la calligraphie et la pêche, le meilleur des anti-stress.


Sur le plan sentimental, elle s'est trouvée un idéal qu'elle n'aura jamais, Giddwyn. Si elle a obtenu qu'il lui donne son premier baiser, ses sentiments ne sont pas réciproques, le nain tenant à elle comme à sa propre sœur avec respect et tendresse. Elle a connu deux relations, la dernière entre 24 et 27 ans, et en a conclu que les relations de couple n'étaient simplement pas pour elle, le travail lui convenant mieux.

Revenir en haut Aller en bas
 
« Cærta » Maerlane Fièrargent
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Compagnie du Lion :: Documents :: Biographies, historiques-
Sauter vers: